Retraite spirituelle de relecture de vie

L’Agapè débute en 2001. Elle s’établit au Puy en Velay en 2005.

La grâce du Renouveau

Si l’Agapè a effectivement commencé en octobre 2001, elle puise sa source bien avant dans La Communauté des Béatitudes fondée en 1973, elle-même issue du Renouveau charismatique français.

La première Session Agapè voit le jour le 7 Octobre 2001 en l’Abbaye Saint-Martin du Canigou (66). Le nombre de participants augmente rapidement de mois en mois ; les sessions ont lieu dans différentes maisons des Béatitudes, foyers de charité, communautés diverses…

Le 31 Mai 2003, Bernard Dubois demandait à Daniel et Claude Desbois, Florence Dubois et Elisabeth Couturier, consacrée, (présente à la première Agapè) de porter avec lui le développement et la responsabilité de l’Agapè. C’est le premier Conseil.

Le 1er octobre 2003, fut créée l’Association civile Anne-Peggy Agapè (loi 1901), autonome de la Communauté des Béatitudes.

L’appel de l’Eglise au Puy en Velay

A l’appel de Mgr Henri Brincard, Evêque du Puy en Velay, dès mars 2004, l’Agapè rejoint ce diocèse qui met à sa disposition le Grand Séminaire – devenu un lieu d’accueil – pour les retraites Agapè et les formations données aux accompagnateurs. L’Association s’établit au Puy le 15 Août 2005.

Elle est déclarée « Association privée de fidèles » sous la responsabilité de l’Evêque du Puy, le 8 décembre 2012.

Le  12 Avril 2015, Mgr Luc Crepy  est ordonné Evêque du Puy. Il demande de refonder l’Agapè sur de nouvelles bases, en gardant l’intuition première d’une démarche spirituelle de libération intérieure.