Tous les saints du jour

Saint Guénolé - Fondateur de l'abbaye de Landévennec (✝ 504)

C'était au temps où les Bretons quittaient leur île, devant les envahisseurs saxons pour gagner l'Armorique. Winwalloë, fils de dame Gwen et d'un notable gallois, naît près de Saint-Brieuc. On le confie à saint Budoc qui tient une école monastique sur l'île Lavret (archipel de Bréhat). A 24 ans, saint Patrick d'Irlande lui apparaît en le priant de fonder un nouveau monastère. Il part avec 11 compagnons et se fixe d'abord sur l'îlot de Tibidi au fond de la rade de Brest, puis sur la rive opposée de l'Aulne, à Lantowinnoc, Landévennec actuellement. Après sa mort, son culte se répand en Cornouaille bretonne et britannique. Dans l'abbaye de Landévennec, les moines ne manquent pas d'invoquer chaque soir "leur père saint Guénolé." De très nombreuses paroisses de Bretagne sont placées sous son patronage en particulier Batz-sur-Mer. Autres liens: - illustration, Saint Gwenolé, abbé de Landévennec (diocèse de Quimper et Léon).Si l'on affirme traditionnellement que saint Guénolé est le fondateur de l'abbaye de Landévennec en 485, d'un point de vue historique son nom n'apparaît pour la première fois, sous la forme Win-Walloë, que dans le cartulaire de Landévennec où Gurdisten, vers 860, raconte sa vie dans un récit amplement hagiographique. Il est cependant possible de remonter un peu plus haut dans le temps si l'on admet que l'origine toponymique de Landévennec dérive de ce prénom. Le nom 'Landévennec' viendrait de Lan-towinnoc dérivant de lan-to-winwalloë, signifiant le lan (enclos monastique) du bienheureux Walloë, c'est-à-dire, le Lan de saint Guénolé. Comme la lettre de Louis le Pieux attestant sa rencontre avec l'abbé de Landévennec en 818 parle du 'monasterio Landeuinnoch' on tiendrait là un témoignage du tout début du IXe siècle attestant qu'un monastère portant le nom de saint Guénolé est déjà solidement implanté en ce lieu. - L'abbaye Saint-Guénolé - LandévennecEn Cornouaille d'Armorique, au VIe siècle, saint Guénolé, premier abbé de Landévennec, qui fut, dit-on, disciple de saint Budoc dans l'île Lavret et illustra à Landévennec la règle monastique.