J’ai découvert que j’avais un cœur

“Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’ôterai de votre chair le cœur de pierre, je vous donnerai un cœur de chair.” (Ezékiel 36, 26).

Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi pendant toute cette retraite, et encore après !

Je bénis le Seigneur pour le bien qu’il m’a fait ! Il m’a délivré de mes peurs, il a détruit toutes mes barricades pour me faire goûter à la joie paisible des enfants de Dieu.

J’ai découvert que j’avais un cœur, chose que j’avais presque oubliée. Tout était intellectualisé en moi, je ne ressentais plus rien.

J’ai également découvert que je ne pouvais pas tout faire par mes seules forces, que j’avais absolument besoin du Seigneur pour que ma vie revête tout son sens. La prière est la respiration de l’âme. Ce cœur-à-cœur avec le Seigneur est devenu pour moi une nécessité. Mon cœur est maintenant ouvert, silencieux, en paix.

De quelle joie le Seigneur me comble ! Et quelle liberté le Seigneur nous donne ! Bien loin de nous écraser, il nous libère de tout notre fardeau ! Bénis sois-tu Seigneur !

Je remercie tous les accompagnateurs, qui par leur présence attentive et discrète, leur bienveillance, leurs sourires lumineux et leurs regards purs, nous montrent à quel point mettre sa confiance en Dieu chaque jour de notre vie, nous apporte le bonheur véritable.

Merci du fond du cœur !

Marie.

Un Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.